Category Archives: Équité salariale

La FTQ annonce un accord en équité salariale pour le soutien scolaire

Dans la foulée de l’entente de principe, la FTQ annonce un accord en équité salariale pour le soutien scolaire

Montréal, le 9 juin 2021. – Une entente est intervenue dans le cadre du maintien de l’équité salariale de 2010 pour le personnel de soutien scolaire. Ainsi, les secrétaires d’école obtiendront un rangement de plus qui les amènera au rangement 10. Les techniciennes en service de garde auront aussi un rangement de plus, soit le rangement 14.

« Le tout sera rétroactif au 31 décembre 2010, ce qui représente une somme très intéressante pour nos membres. Elles seront enfin reconnues à leur juste valeur », d’expliquer Mélanie Gougeon, conseillère syndicale au SCFP-FTQ, spécialiste en évaluation des emplois.

Ces rangements avaient été convenus lors de la dernière conciliation avec le Conseil du trésor comme pour plusieurs autres catégories d’emploi, mais celui-ci souhaitait à cette époque négocier une entente globale pour l’ensemble des catégories d’emploi faisant l’objet d’une plainte.

« Nous sommes heureux de cette entente, car nos membres l’attendent depuis longtemps. Depuis la dernière conciliation, nous demandions au Conseil du trésor de reconnaître les catégories d’emploi pour lesquelles nous avions conclu une entente et de faire trancher les litiges restants par la CNESST. Nous saluons l’ouverture dont il fait maintenant preuve », d’ajouter la conseillère syndicale.

La plainte de 2010 concernant les techniciennes en administration sera traitée par la CNESST, mais les discussions se poursuivent. Une entente est toujours possible tant qu’une décision n’a pas encore été rendue.

Il est à noter que les plaintes concernant le maintien de l’équité salariale de 2015 sont toujours actives.

On se rappellera que dans le cadre des négociations du secteur public, le 29 mai dernier, la FTQ a conclu une entente de principe globale qui permet notamment de mettre en place une nouvelle structure salariale avec des correctifs significatifs pour les bas salariés et une bonification des salaires d’entrée pour les autres catégories d’emplois. Déjà, cette entente globale historique a été largement entérinée par les structures de chacun des syndicats affiliés impliqués dans cette négociation. À noter, le processus de ratification de l’entente par les membres est en marche et devrait être complété d’ici la fin juin.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Les travailleuses et travailleurs du secteur public de la FTQ sont représentés par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), le Syndicat québécois des employées et employés de service, section locale 298 (SQEES-298), le Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) et l’Union des employés et employées de service, section locale 800 (UES 800)

Source : FTQ, https://ftq.qc.ca

 

 

SUIVI ÉQUITÉ SALARIALE 2010

Si vous avez reçu la lettre ci-jointe, nous vous informons QUE VOUS N’AVEZ PAS à faire parvenir vos prétentions à la CNESST. Lors de votre plainte, vous nous avez fourni plusieurs informations et nous avions donné les mandats nécessaires à nos instances. Ces personnes s’occuperont de transmettre toutes les prétentions aux enquêteurs.

Nous devrions recevoir plus d’informations au printemps.

LT_plaintes-individuelles_2010

Secteur public québécois: le point sur le maintien de l’équité salariale

Année après année, le SCFP défend activement le droit à l’équité salariale de ses membres.

Dans le cas de ses milliers de membres du secteur public québécois couverts par la loi québécoise sur l’équité salariale, cette défense concerne notamment le maintien de l’équité salariale qui était requis en 2010.

Il s’agit d’un exercice de réévaluation et d’ajustement qui, selon le SCFP, a été escamoté par le gouvernement du Québec. Depuis, le SCFP a multiplié les démarches de contestation pour que les sommes dues soient versées et que les inégalités soient corrigées.

Voici donc une mise à jour sur le dossier du maintien de l’équité salariale de 2010.

En 2019, les modifications apportées à la Loi sur l’équité salariale ont amené le SCFP à retourner en conciliation avec le Conseil du trésor dans le cadre des plaintes concernant le maintien de l’équité salariale de 2010.

Durant les mois de novembre et décembre, le SCFP a eu plusieurs rencontres en intersyndicale ainsi qu’avec la partie patronale afin d’arriver à une entente qui réglerait les plaintes de maintien de 2010. Cette dernière a tenté de faire accepter une rétroactivité à rabais et de retirer certaines catégories d’emploi, ce à quoi l’intersyndicale s’est opposée.

Avant le congé des fêtes, l’intersyndicale a dressé au Conseil du trésor un portait clair des catégories d’emploi devant être modifiées rétroactivement au 31 décembre 2010 afin de conclure une entente.

Le lundi 6 janvier 2020 était la dernière journée de conciliation à l’intérieur du délai prescrit par la loi. Le Conseil du trésor a annoncé qu’il ne pouvait pas adhérer à la dernière proposition intersyndicale pour en arriver à une entente globale, mais qu’il avait le mandat de poursuivre les travaux afin de trouver une voie de passage.

Ainsi, malheureusement, aucune entente n’est intervenue dans le cadre de la conciliation qui prenait fin lundi. Cependant, les parties se sont dites prêtes à continuer les discussions même si la conciliation était terminée.

Le processus d’enquête de la CNESST qui avait été suspendu le temps de la conciliation a donc repris ce mardi 7 janvier 2020. Nous avons d’ailleurs envoyé ce jour-là un courriel à cet effet à la CNESST.

Le SCFP poursuivra son travail acharné pour que les droits de ses membres soient respectés dans ce dossier, que ce soit aux enquêtes ou à travers les pourparlers avec le Conseil du trésor.